Envie d'agir ? des idées à développer ? besoin d'une info?

Pour ton temps libre, libre à toi de penser au RBIJ... Le RBIJ, lui, pense à toi !

22 mars 2018

2 propositions pour les vacances de printemps... une première au RBIJ!

Le Relais Brenne Initiatives Jeunes et la Communauté de communes Brenne-Val de Creuse proposent 2 séjours thématiques (pêche et sports) durant les vacances de Printemps, du Mardi 1er au Samedi 5 Mai 2018, pour les 11-15 ans.
Les 2 groupes, bien distincts sur les activités, auront le plaisir de partager le même hébergement, le gîte communal de Mézières en Brenne.
Le nombre de place est limité, donc ne tardez pas à inscrire vos enfants en précisant la thématique retenue.


Le coût du séjour reste le même pour ces 2 propositions, à savoir 120 €.

Nous sommes à votre disposition pour tous renseignements complémentaires.

Willem Hendriks (référent camp sport) et Nicolas Moreau (référent camp pêche)
Animateurs au Relais Brenne Initiatives Jeunes

02 février 2018

[ENG / FRA] Rencontrer un nouveau volontaire au RBIJ





Hello there!..
Greeting to you too, dear reader. My name is Yaroslav, or simply Yaro. I am a volunteer of European Voluntary Service (EVS) in le Relais Brenne Initiatives Jeunes. I’m not French (although sometimes I feel like by the end of the project I will become at least a little bit French), I come to la Brenne from Ukraine. And it has been quite an adventure for me so far…


Salut !

Salut à toi, cher lecteur. Je m’appelle Yaroslav, ou simplement Yaro. Je suis en Service Volontaire Européen (SVE) au Relais Brenne Initiatives Jeunes. Je ne suis pas français (même si parfois je sens qu’à la fin de mon projet je serai devenu un peu français), je suis venu en Brenne depuis l’Ukraine. Et ça a plutôt été une aventure de venir de si loin...

When have you arrived? How was it?

I have been to France since early September.

Due to some peculiar circumstances I had travelled by bus. Or, to be more precise, by three different buses with awkward schedules. It took me nearly 60 hours to get from my hometown of Bila Tserkva to Châteauroux! By the end of it I wasn’t keen on sitting… at all… Indeed, it was rather tiring journey, but it did worth it after all.


Quand es-tu arrivé ? Comment es-tu venu ?
Je suis en France depuis début septembre.
Différents facteurs m’ont fait venir en bus. Ou, pour être plus précis, avec 3 bus différents et des horaires pas pratiques. Le voyage a duré 60 heures depuis ma ville Bila Tserkva jusqu’à Châteauroux ! A la fin je n’étais plus capable de m’asseoir...du tout… C’était donc plutôt une journée fatigante, mais finalement j’en ai vu d’autres !



30 juin 2017

[SCROLL FOR THE ENGLISH VERSION]

De quelle nationalité es – tu? Je suis européenne !
Le mois de Mai a été le mois le plus prenant pour moi, voulez vous savoir pourquoi ? C’est simple : c’est le mois de l’Europe et vu que je suis une volontaire européenne dont la mission est de promouvoir l’Europe et la mobilité européenne, j’ai participé à beaucoup d’événements.
Pour être encore plus cohérente, pendant ce mois de Mai je me suis déplacée au niveau régional à Orléans et à Tours.
A Tours j’ai participée à la Fête  de l’Europe, organisée par la Maison de l’Europe, et j’ai eu la possibilité d’animer un atelier de langue italienne : savez – vous que le 89% du vocabulaire français et italien ont la même racine ? Super !
Je suis allée à Orléans à deux reprises :
  • ·        pour le forum de l’emploi «  2000 emplois 2000 sourires «  avec le CRIJ (Centre Régional Information jeunesse) – merci Claire pour ton hospitalité –
  • ·        pour la journée des volontaires de la région Centre – Val de Loire

Le plus important pour moi, a été la rencontre de nouvelles personnes et les retrouvailles d’anciennes connaissances, l’échange des points de vues, la découverte  des us et coutumes d’autres Pays.
 À chaque fois j’ai expliqué ce qu’est le SVE et j’ai donné des informations sur les différents dispositifs pour travailler, étudier, faire du volontariat à l’étranger et j’ai aussi exprimé mon vécu de fille qui quitte le « confort » de son Pays pour de nouvelles aventures.

J’ai toujours considéré le SVE comme une occasion de travail mais surtout comme une expérience de vie, donc j’en ai profité pour faire quelque chose que j’aime beaucoup : faire du tourisme !
Je pourrai vous parler du Château du Chambord, du festival médiéval au Campo Santo d’ Orléans et de la boutique de violons trouvée par hasard dans une rue d’Orléans  qui a le même nom que ma ville natale : Crémone.
Non, je n’ai rien inventé, j’ai des preuves : 



Tout ceci ne m’a pas empêché de profiter de la Brenne ! Chaque week-end j’étais engagée dans un  festival, avec mes collègues et mes amis, français ou non. Grace au PRAJ (Point Relais Accompagnement Jeunes) j’ai participé à la 5émé édition du festival du Bout du Champ avec un stand dédié à la mobilité européenne : j’ai demandé au gens d’écrire leur prénom sur un post-it et de le coller sur la carte de l’Europe sur les Pays qu’ils avaient déjà visités. Et voilà le résultat :

On parle du Chapitre Nature ? Il faisait chaud, très, très chaud ! Malgré ça, j’ai passé trois jours avec des jeunes qui font  des projets avec RBIJ, ils ont tenu une bouvette pour pouvoir partir à l’aventure ! Jeunes motivés, qui m’on donné l’énergie nécessaire pour aller jusqu’au bout de mon SVE.
Les écoles aussi on décidé de fêter le mois de l’Europe avec des animations, par exemple pour l           a journée dédié à l’Italie,  le collège de Saint Gaultier m’a accueil comme ça :
C’était étonnant la capacité des élèves d’apprendre rapidement ma langue maternelle, ils ont tout suite compris comment parler l’italien : des gestes et R qui roulent !
Comment peux-je oublié ma Blabla night et l’Expo – échanges avec le comité de jumelage ?! Deux moment de socialisation important pour des étrangers au Blanc, ou on peut se confronter et faire nouveaux connaissances. 
Et voilà grosso modo mon mois du Mai en France : un mois de fatigue, de sourires, de changements  et de joie. En conclusion j’ai compris que j’ai fait un bon choix, malgré tout les problèmes et les malentendus, je suis en train d’évoluer très rapidement.
Tout ça grâce à l’Europe donc je me sens de nationalité plus européenne qu’italienne !
Merci Europe !